Culture de l’intérieur des terres

L’image de la Corse prend de nombreux aspects. Les paysages en sont les plus connus. L’histoire de l’île est également un aspect que les touristes veulent connaître en raison de sa richesse exceptionnelle. Pour ceux qui s’intéressent à la culture, ils ne peuvent pas être déçus par ce que l’Île de Beauté leur offre.

 

Culture littorale

 

La culture insulaire se subdivise en deux parties. Il y a la culture des personnes qui vivent sur le littoral et celle des personnes de l’intérieur des terres. Cette subdivision est assez normale dans la mesure où le relief de l’île a créé des cloisonnements naturels. Les Corses n’ont d’autres choix que d’être des marins ou de vivre des produits de la terre. Pour ceux qui vivent sur le littoral, l’image du Corse nonchalant et paresseux a perduré depuis des générations. Cette image est alimentée par les blagues à propos de la sieste corse bien sûr !

Culture de l’intérieur des terres

 

Ceux qui vivent au cœur de la Corse vivent comme tous les méditerranéens. La culture du blé, de l’olivier et l’élevage des chèvres ont forgé une image culturelle différente. La vie au cœur de la montagne a donné à la population un tempérament teinté d’une rudesse qui n’est pas qu’apparente. Leur culture se base sur le respect de la terre-mère, le respect de leurs traditions et la conservation de leur authenticité. Parmi les traditions, la chasse reste profondément enracinée. La gastronomie en est le reflet avec une cuisine de gibier connue au-delà des frontières.

 

Langue corse, base de la culture

L’un des aspects de la culture corse est la langue. Le corse est parlé sur l’ensemble de l’île. Ce qui n’est par exemple pas le cas du breton, parlé par une minorité et qui a du mal à retrouver sa place. Que l’on vive à Ajaccio ou dans un minuscule village de montagne, la langue a su conserver sa place. Elle est parlée par toute la population quelle que soit son origine sociale, son âge.

 

Refus de l’autorité

La culture corse se caractérise par l’omerta. Depuis toujours, suite aux différentes invasions subies par les insulaires, il est entré dans les mœurs d’observer la loi du silence en présence d’un représentant de l’Etat. Il est plus facile pour les Corses de régler leurs différends en appliquant la vendetta plutôt que dénoncer un des leurs aux gendarmes ou aux policiers. Les Corses aiment à dire qu’ils préfèrent avoir un fusil aussi mauvais soit-il, qu’un juge talentueux.

 

Art et gastronomie

La Corse offre d’elle différents visages qui ne s’apprécient que sur place. La musique corse est mise en avant par les chants polyphoniques que tout corse qui se respecte maîtrise à la perfection. Toutes les occasions sont bonnes pour chanter. Dans les champs ou sur les places de villages, les gens se retrouvent pour entonner un chant qui parle de la vie ou même des actualités de la région. Le plaisir de se retrouver ensemble pour chanter ou pour manger est l’une des cultures ancestrales de l’île. Les charcuteries et les fromages font parties des repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.